les artisans joailliers karen et Itsara

L'ethnie  Karen



 Les Karen sont un groupe ethnique d'Asie du Sud-est d'environs 5 à 6 millions d'individus. Il y a 5 grands groupes Karen, et trois langues. 

Ils vivent principalement en Birmanie et Thaïlande. Les karen, qui sont originaires de Birmanie, ont longtemps combattu la dictature de la junte au pouvoir et beaucoup ont trouvé refuge en Thaïlande . La plus longue guérilla de l'histoire, qui durait depuis les années 50 semblait avoir pris fin en 2011, une bonne partie des groupes ethniques armés avaient déposé les armes, mais les faits actuels remettent en question cette fragile paix.  

Le village Karen, où vivent les artisans, se nomme Huay Tom. Il se situe dans la province de Lamphun, au Nord de la Thaïlande. Il compte environs 5000 habitants qui sont pour la plupart des Karen Sg'aw et Pow, et sont Bouddhistes.

 

 

 

 

Autour du village, on trouve beaucoup de champs, des vergers, des forêts plantées pour le bois et d'autres plus sauvages. C'est un endroit rural et très paisible . 


Huay Tom et les bijoux en argent pur

Mr.Ecochaï, artisan Karen
Mr.Ecochaï, artisan Karen

   

Huay Tom a profité d'un programme de la Reine de Thaïlande Sirikit Kitiyakara, dans les années 80, qui avait pour but de faciliter leur intégration et de promouvoir l'artisanat et la culture des peuples des montagnes .

A l'origine de cette aventure, on trouve Mr Ecochaï, maître dans l'Art de la fabrication des bijoux en argent, et deux autres compatriotes artisans.

 

Aujourd'hui le village compte entre 60 et 70 personnes travaillant à la fabrication des bijoux en argent. Le travail s'effectue le plus souvent en famille, ou avec des proches ( mari, femme, oncle, cousine, beau frère, connaissance etc .)  L'atelier qui se trouve dans la maison familiale, compte de 3 à 10 artisans au maximum.  Chaque famille a sa spécialité et ses modèles .

Aucun mineur ne travaillent à la fabrication des bijoux. Rien n'est plus précieux qu'un enfant pour les Karen, et tous sont scolarisés dans la grande et belle école de Huay Tom. 

 

artisan joaillier karen

 

  Certains fabricants affirment qu'il est impossible de travailler l'or et l'argent pur, pourtant les civilisations anciennes l'ont fait durant des siècles, et les Karen continuent à perpétuer cette tradition.

 

Il travaillent l'argent pur, soit 99%. Absolument sans mélange! La soudure seule, s'il y en a, est un alliage composé de 60% d'argent et de 40% de cuivre. Nous testons régulièrement le titrage de l'argent pour vérifier la pureté du métal utilisé.

Autrefois, toutes les tribus du triangle d'or  travaillaient pur ce métal qu'ils affectionnent tant, lui prêtant des pouvoirs protecteurs et vertus médicinales.

 

Quasiment sans aucun moulage, tout les bijoux sont réalisés en découpe, frappe, enfoncement, torsion, martelage, tressage et soudure, grâce la maîtrise de techniques millénaires. Chaque pièce porte en elle l'empreinte unique de celui qui la façonnée. 

 

En revanche, réaliser de très fines pièces en argent pur est très délicat. C'est pourquoi pour certaines boucles d'oreilles qui ont besoin de très fines attaches, itsara utilise de l'argent 925 pour les petits crochets, et uniquement dans ce cas.


Découvrez cet artisanat exceptionnel à travers la fabrication des boucles d'oreilles Hmong ethnique 75:

 


" Les artisans joailliers Karen de Huay Tom sont la dernière expression vivante de ce patrimoine de l'humanité "

 

Ils ont commencé par fabriquer des perles, de petits pendentifs, des fermoirs, puis ont réalisé les bijoux traditionnels des tribus alentours (Hmong, Yao, Lanten, etc) , tout en respectant les techniques de fabrication transmises de génération en génération.

 

C'est grâce aux artisans de ce village que cet art des bijoux en argent des tribus du triangle d'or, est un art vivant aujourd'hui et n'a pas disparu.

 

 

Les artisans que l'on peut encore trouver en chine, Birmanie, Vietnam, Laos ou dans d'autres régions de Thaïlande ne travaillent plus l'argent pur et leurs petites productions sont restreintes à la vente locale. 

Pendentif Hmong en argent massif
Cadenas Hmong, bijou traditionnel ancestral

Les Karen du village sont de fervents Bouddhistes, qui ont à coeur de préserver les traditions. Fiers et intègres, ils sont pour la plupart végétariens, et l'alcool et la cigarette ne sont pas les bienvenus.. Ce qui n'est pas le cas de tous les villages Karen, où même les femmes fument .

 

Mais ce village est différent car Huay Tom est aussi un lieu saint..


Le  moine  vénéré :    Kruba  Wong


 Si vous parcourez le nord de la Thaïlande, vous croiserez ces statues.

 Elles représentent les trois moines krubas.

 

Tout d'abord le maître, Kruba Syee Wichaï, puis ses deux disciples, Kruba Khao Pi et Kruba Wong.

 

Ces moines sont vénérés pour leur ascétisme et leurs pouvoirs paranormaux, par les Karen, mais également par tous les bouddhistes.

 

Kruba Wong, qui passa une partie de sa vie et la fin de ses jours au village, a fait beaucoup pour les karens. Il les a accueilli, fatigués et traumatisés par la fuite de la junte birmane et leurs a offert sa protection.


Wat pra phuttabat Huay Tom
Wat pra phuttabat Huay Tom

    

 

 

 

 

Le temple de Huay Tom, nommé Wat pra phuttabat Huay Tom est un projet royal et se trouve sous sa protection. Le corps de Kruba Wong momifié y repose.

 

De son vivant, le roi lui-même venait se prosterner à ses pieds. Cela explique aussi la construction du temple, la puissance particulière du bouddhisme des gens de Huay Tom et leur fierté. 

 

C'est un haut lieu de pèlerinage pour tous les bouddhistes

 

 

 

La légende dit qu'il y avait là, avant, un village Thaï. Une nuit, un tremblement de terre détruisit le village et fit beaucoup de morts. Cet évènement fut imputé aux Naths (nom donnés à certains esprits dans les croyances animistes d'Asie), ce qui chassa les derniers habitants Thaïs de ce lieu.

Depuis, la terre où se trouve le village est maudit la nuit pour les Thaïlandais.

Ils viennent au temple le jour, et s'en vont dormir ailleurs lorsque la nuit arrive. En tant que "Falang" la malédiction ne s'adresse pas à nous. 

 


Immergez-vous dans l'ambiance sereine et sacrée du temple bouddhiste  :



Les Karen et nous


village karen, www.itsara.net

C'est en 2003 que nous avons fait la connaissance de la tribu Karen, dans le village de Wat Chan, accessible à l'époque après plusieurs heures de piste. Nous désirions connaître les techniques de teintures naturelles et nous avons suivi la professeur d'Anglais du village, la seule à parler anglais et qui s'était gentiment proposé de nous héberger. Nous y sommes donc resté deux mois pour teindre notre collection de vêtements en coton naturel filé et tissé main qui venaient de l'Issan (région bordant le Laos) que nous vendions à l'époque.

De plus en plus attirés par l'artisanat et les ethnies du triangle d'or, nous avons découvert cette magnifique collection de bijoux en argent, et ce savoir faire exceptionnel. Et plus nous en savions, plus notre attachement était fort. D'un mètre sur notre stand des marchés, nous avons rapidement, agrandi la collection. Aujourd'hui nous sommes fiers de proposer une des plus belles collections de bijoux Karen .


L'autre artisanat: le Tissage


femme tisserande karen

 

 

Comme dans tous les villages Karen, pratiquement toutes les femmes savent filer, teindre et tisser leurs vêtements traditionnels.

 

A Huay Tom, il y a également un endroit destiné aux femmes où vous pouvez aller les voir tisser et leur acheter des vêtements et sacs traditionnels Karen. N'hésitez pas, elles sont très sympas. Mais comme tout le monde au village, ne parlent pas Anglais.

    Petite leçon de tissage traditionnel :




fabrication artisanale de bijoux en argent massif
village des artisans Karen